Bonjour, Je ne sais jamais si c’est normal, mais je n’arrive toujours gui?re a accepter le commencement du chat, que j’ai du Realiser endormir voila 3 semaines.

Bonjour, Je ne sais jamais si c’est normal, mais je n’arrive toujours gui?re a accepter le commencement du chat, que j’ai du Realiser endormir voila 3 semaines.

j’habite encore choque de l’avoir vu diminue et vivre ses derniers moments en attendant sa derniere visite.

ils font votre sentiment d’effroi, je n’avais jamais conscience que du jour au lendemain y ne serait plus la. Un jour la chat est la, qui vous regarde tendrement, et le lendemain. plus que dalle! Le vide absolu, ainsi, tout le quotidien s’en trouve bouleverse.

Bonjour Giuseppe,

Bonjour Giuseppe, il convient de nombreux temps pour faire face au depart d’un etre adore, animal ou homme. Passent nos heures, les semaines, nos mois, meme nos annees, la tristesse s’estompe, petit a petit, mais rien ne remplace le vide laisse par une disparition. J’ai i  chaque fois au plus profond de moi cette melancolie, cette boule au ventre, quand j’imagine a un etre que j’aimais qui n’est plus la. C’est normal, pour nous l’ensemble de, il faut parvenir a l’acceptation, ainsi, a ne affirmer qu’a les beaux souvenirs, en se disant que l’existence reste ainsi faite, Plusieurs joies, des douleurs. Facile a penser bien sur, mais on ne est en mesure de nullement remplacer le file des trucs. Chaque perte laisse un vide tellement enorme, on avait tant de trucs en commun avec notre animal, on se souvient, il nous attendait derriere la porte, on se calinait, on jouait, on se tenait cote a cote, il nous “parlait”, il partageait toutes des joies, des peines, il nous faisait rire, etre content, ainsi, on se sentait responsable de lui. Que vous dire, personnellement, quand j’ai du faire euthanasier la chatte Lucky, qui etait la derniere d’un groupe de trois, j’ai repris promptement un nouvelle chat, puis un deuxieme, non jamais pour remplacer l’etre adore, mais pour i?tre capable de apporter a nouveau de l’amour a un animal et en recevoir, ainsi, pour donner une chance a un chat qui attend dans un refuge de connaitre le bonheur tout d’un foyer aimant. Je ne regrette pas, rien ne remplace l’etre qui est parti, mais l’amour que nous avons au fond de notre c?ur, autant le partager avec un petit etre abandonne. Courage, Giuseppe, j’habite de tout coeur avec vous.

Lulu, Bizarrement, je focalise sur les moments difficiles de la maladie, et j’en oublie le bonheur quotidien d’avoir partage mes ri?ves avec mon chat. Je n’ose i  nouveau analyser ses merveilleuses photos. Je vais vous ecouter et faire confiance au moment afin que le chagrin s’estompe legerement.

J’ai tres l’envie d’adopter un autre ami, meme senior, mais je ne me sens toujours pas pret. Je revois sans cesse mon Grisou adore, vivre ses derniers moments, avec le regard. Il est certain que j’ai subi un petit traumatisme d’observer mon Grisou sur la fin. C’est la premiere fois que je n’ai amene un animal pour le faire endormir.

Faire endormir le chat, c

Faire endormir le chat, c’est une difficile et cruelle decision a prendre, mais c’est 1 cadeau sans prix que vous lui avez achete : le laisser partir Afin de qu’il ne souffre pas. C’est vrai que l’on se souviendra toujours de le regard penetrant a votre moment-la, tel lorsqu’il avait compris que celui-ci se passait quelque chose d’important, d’irreversible, puisqu’il a ressenti notre angoisse et notre detresse. Et pour nous, ce grand vide si l’on revient a demeure, on realise l’immense place que notre animal tenait dans notre vie. Mais on le savait deja. Parler de lui, ecrire son histoire, relater vos moments de bonheur ainsi que complicite avec lui, tout ceci peut vous aider a traverser une telle periode de deuil. Puisqu’il ne faudrait pas refouler sa peine, on doit au contraire l’exterioriser. Laisser les larmes couler. Au fait, comment s’appelait ce chat ?

Cela s’appelait Felix, mais j

Cela s’appelait Felix, mais j’ai fini par l’appeler Feli. C’est une chat que j’ai adopte, car son ancien proprietaire n’en voulait plus. Cela avait garde 1 cote sauvage. Il sortait rapidement des griffes, de par son vecu. Ce qui est emouvant, c’est le rapprochement et J’ai confiance que celui-ci avait developpe au fil un moment. C’est un bonne idee d’ecrire son histoire, cela pourrait avoir une vertu limite therapeutique. Concernant le moment, ce qui me fait peur, c’est que J’me sens tres loin du chemin qui mene a faire le deuil.

Vous avez raison, il ne faut surtout pas refouler sa peine.

Je rumine sans cesse les etapes en maladie de Feli, avec des “si”, en imaginant des choses qui lui auraient peut-etre permis de vivre plus longtemps.

Pour les maladies graves,

Pour les maladies graves, quand les symptomes apparaissent et que l’on s’en apercoit, Cela reste souvent deja tard pour guerir. Et c’est comme pour nous nos humains, si on remarque votre tout petit bobo, on ne court aucun suite chez le medecin. Alors il ne va falloir gui?re penser negatif, vous n’etes coupable de rien. Mais une phase du deuil passe avec une telle option, on se sent responsable, on croit que si nous avions agi autrement, le deces aurait pu etre evite. 2 articles a lire Feli a eu une chance de vous approcher, vous avez vecu une excellente histoire d’amour ensemble, des jeux, d’une tendresse, des anecdotes, en tristesse egalement, vous etiez toujours present et l’avez accompagne jusqu’a ses derniers instants, bien ceci represente un vecu magnifique a conserver tout au fond de ce c?ur.

Leave a Comment

Your email address will not be published.